Skip to content

3 monuments à ne pas louper à Pékin

Pékin est une capitale qui possède une grande richesse tant sur le plan artistique, historique et culturelle. Lors de ma dernière escapade dans la capitale chinoise, je me suis laissé séduire par son ambiance, mais aussi par ses paysages impressionnants. Entre les nouveaux quartiers et la ville ancienne, Pékin regorge de monuments magnifiques à ne pas rater tels que La Cité interdite ou encore la Grande Muraille.

que voir à pékin, le top 3

La Cité interdite

Un voyage à Pékin passe assurément par la visite de la Cité interdite. En effet, elle compte parmi les incontournables à ne pas rater. La Cité interdite a abrité les empereurs de Chine des dynasties Ming et Qing pendant plus de 500 ans. Interdite au peuple durant le règne des deux dynasties, la Cité interdite figure aujourd’hui parmi les attractions les plus prisées de Pékin. Composé de palais, de portes et de jardins magnifiques, la visite complète de la Cité interdite prend aisément toute une journée. Vous aurez l’occasion de visiter de nombreux sites touristiques comme le palais de l’Harmonie moyenne, de l’Harmonie suprême, de l’Harmonie préservée, le palais de la pureté céleste et le palais de l’Union, mais aussi la célèbre salle des Horloges qui recèlent un nombre impressionnant de chefs-d’œuvre. Il convient de noter que la Cité interdite est délimitée par la porte du Génie militaire divin au nord et par la Porte du Midi au sud. Il est également possible de se balader dans le Jardin impérial, ne serait-ce que pour découvrir les nombreuses variétés de fleurs.

La grande muraille de Chine

Visiter Pékin sans aller à la Grande Muraille, c’est un peu comme manger un hot dog et oublier la moutarde. En effet, la construction de plus de 5000 km a participé à faire la renommée de la ville. Comptant parmi les incontournables, il faut savoir que la Grande Muraille traverse de nombreuses villes de Chine en plus de Beijing dont le Hebei, les provinces du Liaoning, la Mongolie-Intérieure, le Gansu et le Ningxia. Et si vous ne le saviez pas encore, la grande muraille commence à l’ouest au Gansu dans la ville de Jiayuguan et se termine à Shanhaiguan dans la province du Liaoning.

Les ruines de Yuanmingyuan

Les ruines de Yuanmingyuan étaient autrefois un palais et un parc d’une architecture magnifique construit par l’empereur Qianlong jusqu’à ce qu’il a été détruit par les Français et les Anglais durant la Seconde guerre de l’Opium (1856-1860). Les ruines de Yuanmingyuan sont un lieu de blessure pour la majorité des Chinois, car il marque le déclin de la Chine face aux puissances occidentales sous le règne de la dynastie Qing. Moins fréquenté que le Palais d’été, les ruines de Yuanmingyuan sont néanmoins à inclure dans un circuit-découverte lors d’un séjour à Pékin si vous êtes amateurs d’histoire.

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

CommentLuv badge